Kill Me Again (Kill me Sarah, Kill me AGAIN with love...)
(Chroniques égocentriques : The Soundtrack Of Your Life)
Radio-Blog   Caroline dit...    PUR VINYLE BABY !!!    Photoblog   KMS del.icio.us

samedi, juillet 26, 2003

Lu hier soir dans En l'absence des hommes de Philippe Besson :

"Devrions-nous faire l'amour comme si c'était la dernière fois, puisque cela peut être la dernière fois, c'est-à-dire avec une énergie décuplée par le désespoir et la volonté ardente, jusqu'au-boutiste d'être dans ce bonheur-là de la communion des corps ? Je dis : nous devrions toujours faire l'amour comme si c'était la première fois, c'està-dire avec la fébrilité et la ferveur de ceux qui n'ont jamais connu ce moment, et la chance insolente des débutants.

Mais comment retrouver l'innocence du commencement, la belle frénésie des toutes premières heures et la virginité perdue ? Comment ignorer les gestes qu'on connaît désormais, le corps de l'autre qu'on a appris peu à peu ? Je dis : il faut se trouver dans la disposition à être surpris, désemparé, émerveillé, et puis être capable d'étonner l'autre, encore. C'est quelque chose qui est possible, qui est nécessaire. L'habitude porterait en elle une blessure mortelle.

[...] C'est une nuit occupée aussi de nos silences. Les silences sont un rythme, une respiration. Ils ajoutent une signification supplémentaire à ce qui est dit. Ils aident à supporter l'énorme violence parfois de ce qui est dit. Ils permettent de continuer à prononcer des paroles. Ils sont le moment de l'échange des regards. Et contiennent nos douleurs et nos rémissions, notre peine et notre rédemption. Ce sont des silences religieux, je veux dire : des silences comme ceux des églises. Nous avons la ferveur des communiants, leur gravité. Bien sûr, il ne faudrait pas que ces instants eussent une telle solennité. Il faudrait que tout fût simple. Mais la simplicité ne serait envisageable que dans la désincarnation."


Encore une fois, après Son frère et L'arrière saison, l'écriture limpide et émouvante de Philippe Besson te ravit. Les chapitres 11,12 et 13 d'En l'absence des hommes sont à ce titre particulièrement remarquables.



Kill Me Sarah | 21:16 |


Ego
Sexe : M / Age : 44
Profession : Aucun interet
Situation : Helplessly Hoping

14 jours à La Baule (Pdf)

This page in bad english
Mail me?
Playlist
Dresden Dolls : Dresden Dolls
Andrew Bird : The Mysterious Production Of Eggs
The Arcade Fire : Funeral
Rufus Wainwright : Want two
Nirvana : When the lights out
Eels : Blinking lights and other revelations
Beck : Guero
I am Kloot : Gods and monsters
The Smiths : The world won't listen
Hood : Outside closer
V.a : Golden apples of the sun
Jude : Sarah
Antony and the Johnsons : I'm a bird now
Black heart procession : 2
Lou Reed - John Cale : Songs for Drella
Pinback : Summer in abadon
Blonde Redhead : Melody of certain damaged lemons
Joy Division : Closer
Otis Redding : The definitive Otis
Links in new window ?
Blogs
Links
Blogonautes
Weblogues
Pitchfork
Popnews
Uncut
Mojo
Au fil de mes lectures
Liberation
Brave Patrie

archives