Kill Me Again (Kill me Sarah, Kill me AGAIN with love...)
(Chroniques égocentriques : The Soundtrack Of Your Life)
Radio-Blog   Caroline dit...    PUR VINYLE BABY !!!    Photoblog   KMS del.icio.us

lundi, novembre 10, 2003

Peut être faire comme Fabienne mettre une croix pour chaque jour de couleur différente noir pour les mauvais jours et rouge pour les bons ou l'inverse tu ne sais plus mais faire ça pourquoi pas pour voir oui pour voir la couleur qui dominerait peut être qu'il y aurait plus de rouge même si parfois tu penses qu'il y a plus de noir tu devrais faire ça pour voir réellement peut être focalises-tu sur les mauvais jours histoire d'en être certain mais tu ne commenceras pas ce week-end pour ne pas débuter avec la mauvaise couleur autant partir d'un bon pied tu commenceras demain tu as été te promener à pied tout à l'heure à la nuit tombée dans le parc à coté pour marcher dans la nuit sous les arbres pour sentir les feuilles mortes sous tes pieds c'était comme la sensation d'exister sentir le froid entendre les feuilles parce que même la musique était silence en rentrant tu n'as pas allumé tu as juste laissé la bougie tu ne l'avais pas éteinte en partant tu n'aurais pas du mais tu n'y as pas pensé tu es resté là dans la pièce juste éclairé par la bougie tu as réussi à te souvenir de l'introduction de la Sarabande d'Haendel que l'on entend dans Barry Lindon alors tu as joué les huit mesures du début en boucle tu ne connais pas le reste mais ce sont juste des variations tu te serais cru dans le film juste éclairé par cette bougie dans le film il n'y a pas de fausses notes pas de ratés cette musique t'a toujours fascinée la tension le drame dans ces accords peut être dans ce rythme bancal aussi le déséquilibre cette claudication comme tous les rythmes à trois temps cette montée et cette chute tout ça en huit mesures étonnant juste éclairé par ta bougie rouge une bougie parfumée contre les odeurs de tabac tu as pris quelques photos en te promenant les arbres éclairés par les lampadaires municipaux une ambiance étrange il n'y avait personne il n'était pas très tard pourtant tu n'as pas réussi à rouvrir la porte qui mène directement à ta résidence tu as été obligé de faire le tour du parc pour entrer par la rue pourquoi cette clé a marché dans un sens et pas dans l'autre par moment tu ne comprends pas plus les objets que tu ne comprends les gens et puis cette chanson qui te tourne dans la tête depuis tout à l'heure elle t'est venue après Haendel combien de temps as-tu joué ces huit mesures en boucle trente quarante minutes moins plus tu n'as pas regardé longtemps quand même quand tu as rallumé la lumière tu as pensé à cette chanson comme ça subitement il y a longtemps que tu ne l'avais pas écouté comme la compilation sur laquelle elle figure la compilation aussi tu te l'interdisais trop chargée en souvenirs pendant longtemps l'écouter aurait été comme de te lacérer la poitrine tu ne l'as pas écouté mais tu sais que tu peux maintenant même s'il y aura toujours ce petit pincement ces images du RER où tu l'as écouté la première fois la tête contre la fenêtre en rentrant au bureau après avoir déjeuner avec elle enfin là tu voulais juste écouter cette chanson rien que pour le titre rien que pour le mot en lui même et la voix oui bien sur la voix et les paroles ne te parlent pas vraiment pourtant si la phrase Do I like being single? mais voilà tu écris tout ça à la file sans ponctuation ça t'est venu spontanément il y a sûrement une signification il y en a toujours tu expulses tu te vides anesthésié comment font les gens pour te lire avec ces mots sans sens sans intérêt sont-ils si perdus pour se reconnaître dans ta logorrhée poussive peu importe un dimanche qui n'en finit pas comme ces mots tu t'en veux toujours pour tout les mots ne sortent pas tu voulais dire quelque chose à la place tu ne dis rien ces mots sans suite pour masquer ce que tu n'oses dire tu le diras un autre jour ça sera un dimanche c'est certain tu devrais faire des stats sur tes posts compter les écrits sombres suivant les jours pour voir les pire c'est vendredi soir ou dimanche c'est sur ou les écrire en couleur comme pour les jours mais noir sur gris foncé on ne verrait rien et puis ça ferait code couleur tu hais putain de crétinerie marketing tu te sens comme un naufragé qui cherche désespérément une bouée à laquelle s'accrocher tu perds ta subtilité ta délicatesse ça t'a frappé ces jours-ci tu n'aurais pas été comme cela avant ou alors tu as perdu ta naïveté tu fais peur tu fonces dans l'impasse et demain que va-t-il se passer demain et les jours suivants tu iras peut être au bureau mardi si tu ne fais rien pas deux dimanche dans la semaine tout à l'heure en faisant le tour du parc il est petit mais tes pensées vont vite trop vite tu rêvais encore une histoire à raconter elle t'est revenue celle-ci parce que tu y avais déjà pensé tu l'avais imaginée avec M. qu'est-ce que M. viendrait faire avec toi un soir à regarder la tour Eiffel scintiller elle t'a troublée quand même en venant fumer une cigarette dans ton bureau vendredi soir tard après cette foutue réunion comme si elle voulait te dire quelque chose tu dois divaguer elle voulait juste fumer une cigarette tu en feras une histoire encore une histoire de fille que tu prends dans tes bras ton obsession dans toutes tes histoires tu serres les filles dans tes bras tu en as tellement envie ce n'est même pas le sexe c'est juste serrer la fille dans tes bras la serrer contre toi l'embrasser aussi sentir ses lèvres il y avait une histoire de claquement de doigts tu inventes n'importe quoi tout à l'heure ce n'était pas M. qui était dans l'histoire une autre oui ça fera une belle histoire ça doit être beau la tour Eiffel qui scintille quand on serre une fille dans ses bras tu devrais arrêter là sur la tour Eiffel qui scintille ça ferait une belle image pour compenser la petite lueur dans la nuit idéaliste t'avait dit comment s'appelait-elle déjà tu ne sais plus c'était bien vu on lit en toi comme dans un livre il ne doit pas être ouvert à la bonne page en ce moment alors voilà la tour Eiffel tard le soir en face sur le Trocadéro il fait froid un jour peut être...

Kill Me Sarah | 00:15 |


Ego
Sexe : M / Age : 44
Profession : Aucun interet
Situation : Helplessly Hoping

14 jours à La Baule (Pdf)

This page in bad english
Mail me?
Playlist
Dresden Dolls : Dresden Dolls
Andrew Bird : The Mysterious Production Of Eggs
The Arcade Fire : Funeral
Rufus Wainwright : Want two
Nirvana : When the lights out
Eels : Blinking lights and other revelations
Beck : Guero
I am Kloot : Gods and monsters
The Smiths : The world won't listen
Hood : Outside closer
V.a : Golden apples of the sun
Jude : Sarah
Antony and the Johnsons : I'm a bird now
Black heart procession : 2
Lou Reed - John Cale : Songs for Drella
Pinback : Summer in abadon
Blonde Redhead : Melody of certain damaged lemons
Joy Division : Closer
Otis Redding : The definitive Otis
Links in new window ?
Blogs
Links
Blogonautes
Weblogues
Pitchfork
Popnews
Uncut
Mojo
Au fil de mes lectures
Liberation
Brave Patrie

archives